Nos Boursiers

Sélection des projets de recherche
Home / Nos Boursiers / Docteur Lavina POSTOLACHE

Docteur Lavina POSTOLACHE

Qualifications:
Université de Médecine et Pharmacie « Iuliu Hatieganu », Cluj, Roumanie, séction : Médecine générale, 1998-2004
Spécialisation en ophtalmologie 2006-2010

Années bourse(s):
2017-2018: "Bourse Françoise Timmermans" | 2018-2019



Le projet

Investigation of specific ophthalmological findings to be correlated with genetic and pathophysiologic aspects of Trisomy 21

Superviseurs du projet

Project Supervisor :
Pr. G. Casimir, Hôpital des Enfants Reine Fabiola

Co-Supervisors :
Pr. Cameron Parsa, Hôpital Erasme

Laboratoire ou Hôpital la majeure partie du projet se déroule

Hôpital des Enfants Reine Fabiola, Brussels


Objectif du projet

The aim of this study is to gain a better understanding of the ocular anomalies in children with Down syndrome. This will help to improve the role of the ophthalmological examination in screening and diagnosis and, at the same time to use the ocular exam as a means to predict other non-ocular pathologies that those with Down syndrome are at increased risk for.
We have divided these into three sections based on three different concepts:
a) Analysing Brushfield spots’ and Wolfflin nodules real prevalence will help to establish their pathophysiological mechanism and to make correlations between other oculars as well as systemic features of Down syndrome.
b) We will try to determine if ocular particularities in Down syndrome patients (i.e., supranumerary optic disc vessels) can be correlated with serum level of anti-angiogenetic factors to determine the high-risk patients for several severe pathologies which are known to constitute major causes 3 of morbidity and mortality in this chromosomal anomaly. That will help to identify which of them need specific screening and constituting new protocols adapted to each individual.
c) A complete analysis of the ophthalmological status, including the impact of the hypoaccommodation on visual acuity, strabismus and nystagmus will be done. This will help for a better understanding of their ophthalmological problems.


Résumé en français

Les enfants porteurs d’une trisomie 21 sont suivis de manière régulière a l’Hôpital des Enfants Reine Fabiola, dans le cadre d’une consultation multidisciplinaire dont je fais partie depuis 6 ans en tant qu’ophtalmologue réfèrent. Ces petits patients ont de nombreux problèmes oculaires (taches de Brushfield, hypoplasie de l’iris, hypoaccommodation, problèmes de réfraction, keratocone, cataracte, nystagmus, etc) mais aussi des pathologies generales comme le retard mental, des malformations cardiaques congénitales, leucémies et autres.
L’objectif principal de mon projet est d’arriver a une meilleure compréhension de leurs anomalies oculaires et de les corréler avec certaines entre leurs pathologies générales, notamment la fonction rénale, ainsi que les anomalies cardiaques et pulmonaires.
L’année dernière, j’ai pu entame, grâce au Kids’Fund, un PhD ayant comme sujet les particularités des enfants porteurs d’une trisomie 21.
Dans le cadre de ma thèse, trois études se déroulent parallèlement. Pendant ces premiers 6 mois j’ai pu finir la première étude qui concerne l’analyse de la prévalence des taches de Brushfield chez les enfants porteurs d’une trisomie 21/ nodules de Wolfflin chez les contrôles. Le manuscrit est actuellement soumis pour publication dans Scientific Reports (Nature).
Une deuxième étude qui essaie d’évaluer l’état de l’angiogenèse et ses corrélations cliniques est en cours et le recrutement s’approche de la moitie. Environ 50% des trisomiques ont
plus de vaisseaux sanguins au niveau du nerf optique compare a la population générale. Environ la moitié a également un niveau d’endostatine élevé. L’endostatine, un puissant inhibiteur de
l’angiogenèse, est un fragment de collagène XVIII, encode par le chromosome 21, donc triplement exprime dans la trisomie 21. C’est deja démontre que les patients porteurs d’une trisomie 21 n’ont
presque pas de tumeurs solides, d’athérosclérose ou de retinopathies du prématuré. Quant a la
retinopathie diabetique, si elle est présente, elle est toujours moins sévère. Ceci serait dû au fait que l’angiogenèse, inhibe par les taux d’endostatine plus élevés, empêche la formation des nouveaux vaisseaux impliques dans ces maladies.
Nous voudrions corréler le nombre de vaisseaux qui croissent au niveau de la tète du nerf optique, avec les niveaux sériques de l’endostatine et d’autres facteurs impliques dans l’angiogenese (angiopoietine-1 et VEGF 1), et voir si en plus l’inhibition de l’angiogenèse due a l’endostatine peut provoquer d’autres anomalies d’organes comme les reins, le cœur et les poumons.
Depuis Novembre 2017, le recrutement a commencé et l’étude est arrivé presque a la moitie.
La troisième étude, observationnelle, centrée sur leur status oculaire va permettre de répondre aux questions cliniques, qui sont à présent encore ouvertes, concernant certains problèmes oculaires ayant une prévalence importante dans la trisomie 21.


Découvrez comment faire >