Nos Boursiers

Sélection des projets de recherche
Home / Nos Boursiers / Docteur Eleonore DUPUIS

Docteur Eleonore DUPUIS

Qualifications:
Master in biomedical sciences ULB - 2015

Années bourse(s):
2017-2018



Le projet

Characterization in zebrafish of the molecular networks of the myotubularin/amphiphysin 2/Dynamin 2 pathway involved in centronuclear myopathies

Superviseurs du projet

Nicolas Deconinck & Sabine Costagliola

Laboratoire ou Hôpital la majeure partie du projet se déroule

IRIBHM


Objectif du projet

Physiopathology of centronuclear myopathies is still incompletely understood. With this work we propose to study the mechanisms underlying the molecular networks involving myotubularin (mtm1), a gene responsible for the severe X-linked centronuclear myopathy and two other genes amphiphysin 2 and dynamin 2. Animal models can help to understand the molecular defects underlying congenital myopathy and are also critical for therapy development before moving to clinical trials. In our lab, we generated a mtm1 zebrafish model to study the interaction between the three genes cited previously but also to validate several potential treatment already tested in mice.


Résumé en français

Les myopathies centronucléaires sont des myopathies congénitales caractérisées histologiquement par la présence d’un nombre anormalement élevé de noyaux centraux dans les fibres musculaires. Des mutations dans plusieurs gènes peuvent être à l’origine de ce type de myopathies. Les mutations du gène MTM1 codant pour la protéine myotubularine sont à l’origine de la myopathie centronucléaire liée à l’X, myopathie extrêmement sévère, pour laquelle aucun traitement n’existe à l’heure actuelle. Les mutations des gènes BIN1 et DNM2 codant respectivement pour l’amphiphysine 2 et la dynamine 2 sont également responsables de myopathies centronucléaires. Le poisson-zèbre est un excellent  modèle pour étudier la physiopathologie des myopathies et l’effet de traitements ciblés. Grâce à la technologie CRISPR-Cas9, nous avons créé dans notre laboratoire des lignées de poisson-zèbre porteuses de mutations dans les différents gènes impliqués dans les myopathies centronucléaires. Dans un premier temps, nous proposons de caractériser en détail le phénotype de ces lignées par des techniques d’immunofluorescence, de microscopie électronique, d’analyse du comportement moteur, d’analyse du transcriptome et d’imagerie calcique. Dans un second temps, nous évaluerons sur les lignées porteuses de mutations dans MTM1 et BIN1 l’efficacité de différents inhibiteurs chimiques de la dynamine qui, d’après des données préliminaires chez la souris, pourraient constituer un traitement prometteur pour les myopathies centronucléaires.


Découvrez comment faire >