Nos Boursiers

Sélection des projets de recherche
Home / Nos Boursiers / Docteur Manon COUVIGNOU

Manon COUVIGNOU

Qualifications:
Master's Degree in Cognitive Sciences, Focus: Cognitive Neurosciences. Ecole Normale Supérieure, Paris, France.

Années bourse(s):
2018-2019 | 2017-2018 - 2019-2020: "Bourse Prof. A. Kahn"



Le projet

The relationships between developmental dyslexia and congenital amusia in children: a behavioral investigation

Superviseurs du projet

Régine Kolinsky
Unité de Recherches en Neurosciences Cognitives (UNESCOG), Centre for Research in
Cognition and Neurosciences (CRCN), Université Libre de Bruxelles.

Paul Deltenre
Neurologie et revalidation neurologique (site Horta). CHU Brugmann

Laboratoire ou Hôpital la majeure partie du projet se déroule

Centre for Research in Cognition and Neurosciences (CRCN), Université Libre de Bruxelles. Avenue F. Roosevelt, 50 CP 191, 1050 Bruxelles.


Objectif du projet

The aim of this project is to investigate whether there is partial overlap between developmental dyslexia (a specific deficit in reading acquisition) and congenital amusia (a lifelong disorder in music perception and production) in children.


Résumé en français

Ma recherche propose d’examiner les relations entre le traitement du langage et de la musique sous le prisme des troubles développementaux, en particulier en étudiant des enfants dyslexiques ainsi que des enfants pré-lecteurs à risque de dyslexie, et en examinant dans quelle mesure ces enfants présentent aussi des troubles du traitement de la perception et de la production musicale (amusie congénitale). Articulé en trois volets complémentaires, le projet combine une étude de prévalence et une étude transversale menées auprès d’enfants dyslexiques, ainsi qu’une étude longitudinale s’étendant sur trois années auprès d’enfants à risque familial de dyslexie. Outre son intérêt fondamental pour la meilleure connaissance de notre architecture cognitive et cérébrale, cette recherche présente également une pertinence clinique car elle pourrait contribuer à l’établissement de nouveaux marqueurs du risque de dyslexie, permettant une détection et une prise en charge précoce de ce trouble.



Découvrez comment faire >