Nos Boursiers

Sélection des projets de recherche
Home / Nos Boursiers / Docteur Maud BRICHET

Maud BRICHET

Qualifications:
Master en neuropsychologie, dernière année en cours.

Années bourse(s):
2019-2020



Le projet

Characterizing the brain-behaviour processes related to learning and cognitive impairments in children with epilepsy with centro temporal spikes

Superviseurs du projet

Prof. C. Urbain, Prof. A. Aeby, Prof. X. De Tiège

Laboratoire ou Hôpital la majeure partie du projet se déroule

Laboratoire de Pédiatrie and LCFC at UNI, Erasme Hospital, Brussels, Belgium.


Objectif du projet

The overarching goal of this 3-years doctoral project is to better understand the pathophysiological mechanisms subtending the long-term disruption of cerebral plasticity processes eventually leading to cognitive and verbal/motor learning deficits in children with ECTS.


Résumé en français

Mon travail de thèse tente d’améliorer notre compréhension des processus cérébraux en lien avec les difficultés d’apprentissage des enfants atteints d’épilepsie à paroxysme rolandique, le syndrome épileptique le plus courant chez l’enfant. Les caractéristiques typiques de ce syndrome sont la présence de décharges épileptiques qui deviennent plus abondantes pendant le sommeil, une fréquence peu élevée de crises et une rémission supposée avant l’âge adulte. Malgré cela, des déficits cognitifs et des troubles d’apprentissage sont fréquemment observés et persistent dans plusieurs domaines comme le langage, l’attention, la mémoire, le comportement et les habiletés motrices. Ces déficits sont importants à identifier et à caractériser car ils peuvent avoir un impact négatif sur les résultats scolaires, la santé mentale et la qualité de vie des enfants porteurs de cette forme d’épilepsie. Dans ce contexte, je tente d’identifier dans le cadre de ma thèse les processus neurophysiologiques qui sous-tendent ces déficits. En particulier, je teste l’hypothèse selon laquelle la présence de décharges épileptiques au cours du sommeil perturbe les processus de consolidation en mémoire, impactant de ce fait la cognition et les apprentissages de l’enfant. Pour ce faire, j’utilise une technique de neuroimagerie extrêmement précise qui permet d’investiguer la connectivité fonctionnelle des réseaux cérébraux: la magnétoencéphalographie. Grâce à cette technique mais également grâce à la participation d'enfants volontaires, nous pourrons avoir une meilleure compréhension de ces processus et améliorer la prise en charge des patients et de leur famille. Ce projet de recherche est supervisé par les Professeur.es. Charline Urbain, Alec Aeby et Xavier De Tiège et mené au sein du Laboratoire de Cartographie Fonctionnelle du Cerveau à l’Hôpital Erasme et de l’Université Libre de Bruxelles.



Découvrez comment faire >