Nos Boursiers

Sélection des projets de recherche
Home / Nos Boursiers / Docteur Coralie ROUGE

Coralie ROUGE

Qualifications:
Master in Neuropsychology (2021)

Années bourse(s):
2021-2022



Le projet

Characterizing the impact of interictal epileptic discharges on brain-behaviour patterns related to learning and cognitive impairments in self-limited epilepsy with centro-temporal spikes.

Superviseurs du projet

Prof. Charline Urbain, PhD. UR2NF-Neuropsychology and Functional Neuroimaging, Research Group at Center for Research in Cognition (CRCN) and ULB Neurosciences Institute (UNI), Brussels, Belgium.
Prof. Alec Aeby, MD, PhD Queen Fabiola Children’s University Hospital (HUDERF), Neurology - Laboratory of Pediatric Research and UR2NF at CRCN and UNI, ULB, Brussels, Belgium.

Laboratoire ou Hôpital la majeure partie du projet se déroule

Queen Fabiola Children’s University Hospital (HUDERF); Neurology - Laboratory of Pediatric Research
Laboratoire de Cartographie Fonctionnelle Cérébrale (LCFC) at UNI, Erasme Hospital, ULB, Brussels, Belgium


Objectif du projet

The overarching goal of this 3-years doctoral project is to characterize the neurophysiological mechanisms subtending the declarative (verbal)/procedural (motor) learning deficits in children with SLECTS and their association with (i) cognitive impairments and (ii) the presence of IEDs during SWS.


Résumé en français

L’épilepsie à pointes centro-rolandiques (EPR) est un syndrome épileptique électroclinique fréquent et caractérisé par la présence de décharges épileptiformes intercritiques (DEI) qui deviennent plus abondantes au cours du sommeil à ondes lentes (SOL). Malgré une rémission totale de cette activité avant l’âge adulte, des troubles d’apprentissage, cognitifs, moteurs ou langagiers sont fréquemment rapportés chez ces patients. La présence typique de DEI au cours du SOL chez les enfants avec EPR pourrait interférer avec les patterns cérébraux qui sous-tendent les processus d’apprentissage verbaux (déclaratifs) et moteurs (procéduraux). Malgré une littérature faisant de plus en plus état de processus cognitifs et d’apprentissage moins efficaces chez ces enfants, leurs processus physiopathologiques restent incompris.
Dans ce projet, nous faisons l’hypothèse selon laquelle ces déficits seraient reliés au fonctionnement atypique des patterns cérébraux sous-tendant les apprentissages en mémoire procédurale et déclarative. En outre, nous faisons l’hypothèse que ces mécanismes physiopathologiques pourraient être reliés au dysfonctionnement à long terme des processus de plasticité cérébrale proportionnels à l’intensité des DEI au cours du sommeil, impactant la consolidation des informations en mémoire et le développement optimal des fonctions cognitives chez ces patients.

En comparant 30 enfants avec EPR (7-12 ans) à 30 enfants au développement typique (DT), les changements de connectivité fronto-hippocampique associés au rappel immédiat vs. différé (post sommeil) d’un nouveau matériel verbal appris seront investigués au sein de la MEG. En mémoire procédurale, les changements d’activité hippocampique associés à l’apprentissage moteur et à la consolidation de cet apprentissage, seront observés, grâce aux OPMs, à travers l’apprentissage d’une séquence motrice et trois sessions de « resting state ». En outre, seront analysés les liens entre ces changements de connectivité/d’activité cérébrale et les DEI au cours du sommeil chez les enfants avec EPR ainsi que liens entre les performances aux tâches d’apprentissage verbal et moteur et celles aux bilans neuropsychologique, langagier et de coordination motrice.


Découvrez comment faire >